Présentation du site et accès à toutes les rubriques. La conception de l'enfant et tout ce qui s'y rapporte. L'évolution de la grossesse L'accouchement : quand ? Comment ? L'allaitement : maternel ou artificiel ? Pages sur la contraception : utile après la grossesse ! Pages sur la prévention en général. Le forum un espace de convivialité pour parler aussi bien de l'attente de bébé que de sa présence. Pages spécifiques sur les sponsors, l'auteur, les copyright et les liens.
Bébé arrive !    
 
 - Calcul de votre terme
 - Consultations
 - 1er mois
 - 2ième mois
 - 3ième mois
 - 4ième mois
 - 5ième mois
 - 6ième mois
 - 7ième mois
 - 8ième mois
 - 9ième mois
 - Administration
 - Alimentation
 - Petits maux
 - La sexualité
 - La beauté
 - Thérapeutique
 - Toxoplasmose
 - CMV
 

Mailez-moi pour tout commentaire ou suggestion.

 Toxoplasmose et grossesse

 Page mise à jour le 30-03-2003

 

On en parle toujours lors d'une grossesse et elle est toujours contrôlée mais qu'est-ce exactement ? Pourquoi la contrôle-t-on lors d'une grossesse ? Quels sont les risques pour le bébé ? Existe-t-il un traitement ? ....

Autant de question que l'on se pose lors d'une grossesse, cette page va essayer d'y répondre point par point.

 

Définition :

La toxoplasmose est une maladie causée par une espèce de toxoplasme (toxoplasma gondii). C'est un genre de parasite.

Ce parasite est véhiculé par les chats et se retrouve dans leurs selles, il peut ainsi contaminer l'herbe sur laquelle se trouve les selles du chat, les légumes (dans un potager...) et tout animal mangeant ces herbes, légumes...

 

Risque d'une contamination chez la femme enceinte :

Tout d'abord il faut savoir que chez un adulte (en dehors des femmes enceintes) ou chez un grand enfant la toxoplasmose est de façon générale bénigne et on ne se rend pas compte de la contamination.

La maladie confère une immunité durable.

Chez la femme enceinte, il en est autrement. En effet le parasite peut passer la barrière placentaire et contaminer le foetus.

=> Si la contamination se fait au moment de la conception de l'enfant, le risque de transmission au bébé est très faible (environ 1%) mais la gravité de l'atteinte importante.

=> Si la contamination se fait avant la 16ième semaine d'aménorrhée, le risque de transmission est important (5 % si la mère est traitée, 15% si la mère n'est pas traitée) et la gravité de l'atteinte est maximale (lésions s'accompagnant de destructions cérébrale, hydrocéphalie, microcalcifications...).

=> Si la contamination se fait après la 16ième SA, le risque de transmission est maximal (environ 20% entre 16 et 26 SA, environ 50% vers les 30 SA, plus de 90% à terme) mais la gravité de l'atteinte est d'autant plus faible que l'on se rapproche du terme (les lésions cérébrales sont beaucoup plus rares, toutefois les lésions comme les chorio-rétinites sont beaucoup plus fréquentes bien que celles-ci soient inférieures à 10% des nouveaux-nés atteints à condition que le diagnostic soit fait à la naissance et que l'enfant soit traité immédiatement).

La gravité de l'atteinte foetale varie en fonction du terme de la grossesse, il est maximal au tout début de celle-ci est diminue progressivement que le terme approche.

 

Les traitements :

Les femmes enceintes qui ne sont pas immunisées contre la toxoplasmose sont donc contrôlées tous les mois (une prise de sang suffit) afin de vérifier qu'il n'y a aucune atteinte. Cela permet si elles contractent la toxoplasmose de prendre des mesures immédiates afin de diminuer au maximum le risque du passage du parasite au bébé grâce à un traitement et d'essayer d'éviter ainsi au maximum toute atteinte grave du bébé.

Lorsqu'il y a contamination, la mère sera mise sous traitement médicamenteux, il est également nécessaire de savoir si le bébé a été contaminé, il sera ainsi fait une surveillance échographique et selon le terme une amniocentèse (seulement à partir de 21 SA).

=> Dans le cas ou l'ensemble des explorations ne montre pas de contamination foetale (ce qui est le cas d'environ 85% des foetus de mères contaminées), la poursuite de la grossesse se fait sous médicament et sous une surveillance échographique mensuelle.

=> Dans le cas ou le foetus a été contaminé, il existe plusieurs hypothèses selon la gravité de l'atteinte :

- Soit l'atteinte est grave, il existe des lésions cérébrales importantes visibles à l'échographie et il peut être nécessaire d'interrompre la grossesse.

- Soit il n'existe pas de lésions échographiques et le cas est alors discuté avec les médecins. Un traitement intensif médicamenteux est possible avec une surveillance rapprochée par échographie. Tout dépendra du terme ou la toxoplasmose a été contractée... Chaque cas est particulier.

 

A la naissance et après la naissance de bébé :

Cela s'applique dans les cas ou il y a eu contamination de la toxoplasmose.

A la naissance les bébés seront examinés, surveillés : prise de sang, échographie, examen clinique ...

=> Si le foetus est considéré comme non contaminé, le bébé ne sera pas traité mais juste surveillé cliniquement et par prise de sang...

=> Si le foetus était considéré comme contaminé, un traitement post-natal sera mis en place à la naissance. Et bien sûr le bébé sera surveillé régulièrement.

 

La prévention :

Elle est importante lorsque vous êtes enceinte et non immunisée contre la toxoplasmose. Plusieurs points sont à respecter dans votre hygiène alimentaire :

1) Lavez vous les mains soigneusement après avoir manipulé de la viande saignante, ou de la terre avant chaque repas.

2) Mangez de la viande très cuite. Ne mangez pas de la viande saignante.

3) Lavez à grande eau tous les aliments souillés de terre, surtout s'ils doivent être consommés crus (salades vertes, légumes, fraises...)

4) Evitez les contacts avec les chats. Ne leur donnez pas de viande crue. Faites nettoyer tous les jours par une autre personne avec de l'eau bouillante ou un désinfectant leur litière ou ils font leur besoins.

 

Conclusion :

Lorsque vous n'êtes pas immunisée contre la toxoplasmose et que vous ête enceinte, suivez bien les conseils donnés par votre médecin. Vous réduirez ainsi de beaucoup les risques de contamination.

Il apparaît que le diagnostic pré-natal est fiable, que les interruptions de grossesse sont très rares et le traitement efficace.

Si vous prenez toutes les précautions nécessaires, il n'y a pas de raison que vous attrapiez cette maladie.

Et si vous n'êtes pas enceinte et n'envisagez pas de l'être, n'hésitez pas à jouer avec vos chats.

 

©opyrights Aller en haut de la page    Accueil  |  Conception  |  Grossesse  |  Accouchement  |  Allaitement  |  Contraception  |  Prévention  |  Forum  |  Divers    Aller en haut de la page