Présentation du site et accès à toutes les rubriques. La conception de l'enfant et tout ce qui s'y rapporte. L'évolution de la grossesse L'accouchement : quand ? Comment ? L'allaitement : maternel ou artificiel ? Pages sur la contraception : utile après la grossesse ! Pages sur la prévention en général. Le forum un espace de convivialité pour parler aussi bien de l'attente de bébé que de sa présence. Pages spécifiques sur les sponsors, l'auteur, les copyright et les liens.
Bébé arrive !   
 
 -Rééducation périnéale
 -Prévention domestique
 -Prévention routière
 -Tabac et grossesse
 -Alcool et grossesse
 

Mailez-moi pour tout commentaire ou suggestion.

 La rééducation périnéale.

 Page mise à jour le 31-10-2002

 

Elle fait partie des préventions car elle permet de limiter les descentes d'organes vers l'âge de 60 ans environ ou les fuites urinaires. En effet lors de l'accouchement le périnée est mis à rude épreuve. Les muscles sont étirés, parfois même déchirés ou coupés (épisiotomie) rien de bien grave et cela n'a pas empêché nos grands-mères ou nos mères de bien vivre. Cependant il a été remarqué que les descentes d'organes étaient plus fréquentes lorsque aucune rééducation périnéale n'avait été mise en place. 

Un mois et demi après votre accouchement vous aurez un rendez-vous avec votre gynécologue et c'est lui qui vous parlera de la nécessité de faire une rééducation périnéale ou pas. En effet, elle n'est pas toujours nécessaire. Le gynécologue évaluera la nécessité d'une rééducation par une touché vaginal, il vous demandera de serrer ses doigts au maximum et selon l'intensité que vous pourrez y mettre, cela donnera une idée du travail à faire ou à ne pas faire.

 

Qu'est-ce que la rééducation périnéale?

La rééducation périnéale consiste à faire travailler les muscles du périnée pour leur rendre toute leur contractilité qu'ils peuvent avoir perdue en partie lors de l'accouchement. Cela aide à éviter les descentes d'organes ( utérus, vessie essentiellement ) car ces muscles constituent le plancher périnéal sur lequel se trouvent tous ces organes.

Cette rééducation peut se faire soit par un kinésithérapeute ayant suivi une formation particulière pour cela soit par une sage-femme. L'avantage de la sage-femme est d'être habilitée à faire des touchés vaginaux, ce qui est très intéressant pour évaluer les progrès que vous faites et surtout elle est à ce niveau totalement dans son domaine ( je dois avouer toutefois que je suis ici de parti pris ).

 

Les différentes méthodes : 

Il existe plusieurs moyens de vous faire travailler les muscles du périnée, muscles dont ont se sert très peu souvent.

1) Le touché vaginal : la sage-femme vous fait travailler en vous demandant de serrer ses doigts au maximum. Cela permet par une méthode douce de vous diriger dans votre travail au fur et à mesure de vos efforts. Il faut savoir qu'il n'est souvent utilisé qu'une ou deux fois pour évaluer vos progrès. Parfois également, cela permet de vous diriger dans votre travail par des pressions différentes exercées par la sage-femme sur tel ou tel muscle que vous aurez du mal à travailler.

2) La sonde vaginale : c'est une sonde reliée à un ordinateur que l'on place dans le vagin. Cette sonde envoie des petites décharges électriques qui font contracter vos muscles. Un peu à la manière de ces appareils à faire travailler les abdominaux. Deux sortes d'exercices peuvent être faits à partir de cette sonde.

Il faut savoir qu'il existe d'autres moyens mais ils sont peu usités et je n'en parlerais donc pas.

 

Après les différents moyens, voici les différentes méthodes :

1) La méthode passive : Elle consiste à travailler avec la sonde vaginale, celle-ci envoie des petites décharges électriques qui font se contracter les muscles périnéaux. Ces décharges électriques peuvent être d'intensité variable selon le travail demandé et selon votre sensibilité. Le travail consiste à faire contracter le muscle puis à le laisser se reposer, le temps de repos étant toujours plus long que le temps de travail.

Ce travail est passif car vous n'avez rien à faire consciemment, vos muscles travaillent tout seuls. 

La rééducation périnéale commence presque toujours exclusivement par cette phase.

2) La phase active : Elle se fait toujours par la sonde vaginale, éventuellement par touché vaginal avec la sage-femme.

Durant cette phase, il vous est demandé de serrer vos muscles autour de la sonde. Par des capteurs celle-ci enregistre l'intensité de votre effort et le retransmet à l'ordinateur. L'ordinateur est tourné vers vous afin que vous puissiez suivre les indications qu'il donne et que vous puissiez travailler comme il vous le demande.

La présence de l'ordinateur ne veut pas dire que vous êtes livrée à vous-même, durant tout votre travail, le kinésithérapeute ou la sage-femme est auprès de vous afin de vous guider. 

 

En conclusion :

Même si ce travail vous parait rébarbatif, je ne saurais trop vous conseiller de le faire. Vous en serez contente plus tard.

Il existe un petit test, qui permet de savoir à peu près ou en est son périnée après un accouchement, dénommé le "stop-pipi". Il consiste à commencer à faire pipi puis à s'arrêter au milieu de la miction. Souvent après l'accouchement il est difficile de s'arrêter. Ce test n'est pas un exercice, il n'est dons pas à faire à longueur de journée, une fois suffit. Il n'est pas à faire non plus sur les premières urines du matin car elles sont très concentrées. 

  

 

©opyrights Aller en haut de la page    Accueil  |  Conception  |  Grossesse  |  Accouchement  |  Allaitement  |  Contraception  |  Prévention  |  Forum  |  Divers    Aller en haut de la page