Présentation du site et accès à toutes les rubriques. La conception de l'enfant et tout ce qui s'y rapporte. L'évolution de la grossesse L'accouchement : quand ? Comment ? L'allaitement : maternel ou artificiel ? Pages sur la contraception : utile après la grossesse ! Pages sur la prévention en général. Le forum un espace de convivialité pour parler aussi bien de l'attente de bébé que de sa présence. Pages spécifiques sur les sponsors, l'auteur, les copyright et les liens.
Bébé arrive !
 
 -Méthodes de préparation à la naissance
 -Exercices respiratoires
 -Hôpital ou clinique?
 -Les différents type de maternité.
 -Equiper bébé
 -Coliques du nourrisson
 -Pharmacie de bébé
 -Economies?
 -Gardes d'enfant
 -Livres
 -Glossaire
 -Références
 -Copyright
 -Liens
 -Liens commerciaux
 -Sponsors
 -Télécharger
 

Mailez-moi pour tout commentaire ou suggestion.

 Faire garder  ses enfants : un vrai casse tête.

 Page mise à jour le 06-10-2003

 

Une fois votre enfant né, la vie ne s'arrête pas et bientôt vous devrez reprendre vos activités. Lorsque vous serez occupés, il vous faudra faire garder votre enfant mais par qui ?  Quel mode de garde choisir ?

Cette page va tenter de vous éclairer sur les différents modes de gardes et leur avantages.

La plupart des renseignements de cette page proviennent du "guide pratique de la future maman" édité par le comité national de l'enfance. Certains chiffres seront peut-être obsolètes toutefois les démarches en elles-mêmes restent identiques.

 

L'assistante maternelle :

C'est une personne qui accueille à son domicile les enfants (trois au maximum) qui lui sont confiés directement par les parents. Elle doit être agréée par les services du conseil général. Cet agrément est pour vous un gage de sécurité, il garantit une bonne qualité d'accueil pour votre enfant.

Elle participe à l'éveil de l'enfant selon des principes définis avec les parents, pour cela vous devez fixer avec elle par écrit les modalités d'accueil dans un contrat qui vous engagera l'un envers l'autre (horaires, fournitures de repas, santé de l'enfant, assurances et vie sociale). Aujourd'hui les assistantes maternelles se rencontrent entre elles avec les enfants qu'elles gardent, organisent des activités communes, se forment... Tout cela dans l'intérêt de l'enfant.

Le coût : le tarif d'une assistante maternelle ne tient pas compte de vos revenus. Le salaire de base minimal correspond à deux heures un quart du Smic pour huit heures de garde par jour et par enfant.

A cela s'ajoutent : les indemnités des congés payés ; d'éventuelles indemnités d'absence ; des indemnités pour la nourriture et l'entretien (repas, changes) que vous devez prévoir si vous ne fournissez pas le nécessaire à votre enfant.

On obtient ainsi un salaire qui peut varier entre 244 euros et 381 euros par mois pour une garde régulière à temps plein.

Vous êtes l'employeur de l'assistante maternelle et devez la déclarer à l'Urssaf. Si vous avez droit à l'aide à la famille pour l'emploi d'une assistante maternelle, vous n'aurez pas de cotisation sociale à verser. C'est votre caisse qui les paiera pour vous à l'Urssaf. De plus chaque trimestre, elle vous versera une indemnité.

Les horaires sont souples et peuvent être aménagées en fonction de vos besoins en accord avec l'assistante maternelle.

L'inscription : vous pouvez obtenir l'adresse des assistantes maternelles de votre quartier auprès de votre mairie. Pour obtenir une aide dans le choix de votre assistante maternelle, vous pouvez contacter le service de la PMI de votre commune. Vous pouvez également contacter les relais assistantes maternelles, s'il en existe un dans votre commune.

 

La crèche collective :

C'est une structure d'accueil spécialement adaptée aux besoins du tout-petit de trois mois à trois ans, elle dispose d'espace et de matériel pédagogique et encourage les activités créatives. C'est une endroit stimulant pour votre enfant et un apprentissage à la vie en société.

La crèche est dirigée par une puéricultrice diplômée ou une sage-femme, qui anime une équipe d'auxiliaires puéricultrice, d'éducatrices de jeunes enfants et de personnel de service. Elle est aussi secondée par un personnel médical composé d'un médecin pédiatre et d'un psychologue qui veillent tout spécialement au développement physique et mental harmonieux de l'enfant.

Le coût : vous y participez en fonction de vos ressources et du nombre d'enfants que vous avez. A titre indicatif, il variera de 6 euros à 24 euros par jour, le payement étant le plus souvent mensualisé. Vos cinq à six semaines de congés annuels vous seront décomptés le moment venu.

Rem :  une journée de crèche coûte en moyenne 38 euros. Le financement des frais de fonctionnement de la crèche est assuré par différents partenaires, comme la commune, votre caisse d'allocation familiale, parfois le département, les entreprises...

Les horaires d'ouverture sont fixées pour chaque établissement, ils évoluent en règle générale entre 7 heures et 19 heures. La crèche est fermée le week-end, mais reste ouverte pendant les vacances.

L'inscription : vous devez vous inscrire le plus tôt possible, soit à la mairie, soit auprès de la directrice de la crèche près de votre domicile.

 

La crèche familiale :

C'est une structure où une équipe de professionnels encadre un groupe d'assistantes maternelles agréées qui accueillent à leur domicile les enfants de moins de trois ans. Mais une ou deux fois par semaine, ceux-ci se retrouvent dans les locaux de la crèche familiale, où une éducatrice leur propose des activités d'éveil.

La crèche familiale présente un double intérêt : elle permet à votre enfant d'évoluer dans un cadre familial, tout en bénéficiant des avantages et de la stimulation qu'apporte la collectivité.

Elle est dirigée par une puéricultrice diplômée assistée éventuellement par une éducatrice de jeunes enfants, une auxiliaire puéricultrice, une secrétaire, plus un médecin vacataire. L'assistante maternelle est employée directement par la crèche avec laquelle elle a un contrat de travail qui lui assure sa formation professionnelle.

Le coût : pour les parents, il est identique à celui de la crèche collective, votre participation variera en fonction de vos revenus et du nombre de vos enfants et pourra aller de 5 euros à 24 euros par jour. Vous la paierez directement à la crèche familiale qui, elle, versera son salaire à l'assistante maternelle.

Les horaires sont beaucoup plus souples qu'en crèche collective puisque, même s'ils sont en principe de huit heures pas jour, vous pouvez vous arranger avec l'assistante maternelle pour les adapter à votre besoin.

L'inscription : il faut vous inscrire le plus tôt possible durant votre grossesse, auprès de la directrice de la crèche.

 

La crèche parentale :

C'est une structure d'accueil gérée par une association de parents. Ceux-ci participent à tour de rôle à la garde des enfants avec le soutien d'un personnel qualifié.

Votre enfant ne pourra donc être accueilli que si vous êtes prêts à donner de votre temps pour participer à sa gestion et à son animation. C'est une formule particulièrement adaptée aux parents qui exercent une activité professionnelle à temps partiel, aux étudiants aux chômeurs à la recherche d'un emploi...

Le personnel est composé de parents, qui s'engagent à participer personnellement à la garde des enfants (seize au maximum), aux travaux d'aménagement et à l'entretien des locaux selon leur disponibilité et d'un professionnel choisi en accord avec le service de PMI (éducateur de jeunes enfants, puéricultrice, assistante maternelle...). Deux adultes au moins sont présents en permanence auprès des enfants.

Le coût : votre contribution financière varie en fonction de vos revenus, du nombre de vos enfants, mais également en fonction du temps que vous passez à la crèche. Elle se situe en moyenne entre 3 euros et 15 euros par enfant pour une journée complète.

Les horaires sont sensiblement identiques à ceux de la crèche collective : ils peuvent toutefois être adaptés en fonction du souhait des parents.

L'inscription : Si une crèche parentale existe près de chez vous, vous pouvez vous inscrire directement auprès de sa directrice. Si vous désirez créer une crèche parentale avec d'autres parents, adressez-vous à la mairie ou à la Ddass (Direction Départementale de l'action sanitaire et sociale), où l'on vous indiquera les démarches à effectuer.

 

La garde au domicile familial :

C'est une solution qui permet le respect du rythme de l'enfant dans son environnement : celui-ci est gardé au domicile familiale sous la responsabilité d'une personne que vous employez. C'est également une possibilité si vous avez plusieurs jeunes enfants (le salaire de l'employé est le même quel que soit le nombre d'enfant) ou si l'état de santé de votre enfant nécessite des soins particuliers.

Il vous faudra trouver quelqu'un de confiance à qui vous puissiez sans crainte confier votre enfant. Comme tout employeur, vous fixerez avec votre employé les conditions de travail (horaires, tâches ménagères...) mais également les grandes lignes de l'éducation que vous souhaitez pour votre enfant (repas, sorties, sécurité...). Choisissez de préférence une personne motivée, capable d'assurer l'éducation mais aussi l'éveil d'un jeune enfant.

Le coût : vous devez avoir des revenus suffisamment élevés pour rémunérer cette personne qui sera assimilée à une employée de maison. Vous déterminerez avec elle son salaire, sachant qu'il ne pourra être inférieur au Smic, auquel il conviendra d'ajouter les charges sociales et cinq semaines de congés payés (pour un temps plein, cela représente environ 1067 euros environ). Jusqu'au troisième anniversaire de votre enfant, vous pourrez sous condition de ressources, obtenir l'allocation de garde d'enfant à domicile par votre caisse d'allocation familiale. Chaque trimestre elle versera directement à l'URSSAF cette allocation qui viendra en déduction du montant des cotisations dues pour votre employé de maison. Vous bénéficierez aussi d'un avantage fiscal : la moitié des dépenses engagées (salaires nets du salarié plus les charges sociales mais déduction faite des montant d'allocation de garde d'enfant à domicile versées) pourra être déduite de votre impôt dans la limite de 6860 euros pour l'année 1997.

Les horaires sont à définir avec l'employé au moment de la signature du contrat de travail.

Pour recruter : vous passerez par l'intermédiaire de l'a.n.p.e, soit par le biais des petites annonces de la presse et des commerçant. Dans tous les cas, vérifiez les références des candidats.

 

La halte-garderie :

Elle accueille les enfants de moins de six ans de façon occasionnelle dans le double but de permettre aux mères de se libérer pour quelques heures et de favoriser l'éveil de l'enfant. Les haltes-garderies sont en principe réservées aux mères qui ne travaillent pas. Toutefois, elles peuvent être aménagées pour accueillir des enfants dont l'un des parents exerce une activité professionnelle à temps partiel.

Le personnel est composé d'une directrice qualifiée, assistée d'auxiliaire puéricultrice ou d'assistantes maternelles et de personnel de service.

Le coût : votre participation financière peut être fixe (de 1 à 3 euros par heure), ou peut varier en fonction du quotient familial. La majorité des haltes garderies proposent des forfaits demi-journée.

Les horaires sont variables d'une structure à l'autre. Les haltes-garderies fonctionnent en moyenne du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30. Certaines sont équipées pour servir les repas en journée continue.

L'inscription se fait le jour même auprès de la responsable, dans la limite des places disponibles.

 

En pratique :

Il vous faut vous adresser à la mairie de votre domicile pour connaître les possibilités locales de gardes, l'adresse des crèches et les permanences des assistantes sociales qui vous indiqueront les assistantes maternelles agréées.

 

©opyrights Aller en haut de la page    Accueil  |  Conception  |  Grossesse  |  Accouchement  |  Allaitement  |  Contraception  |  Prévention  |  Forum  |  Divers    Aller en haut de la page