Présentation du site et accès à toutes les rubriques. La conception de l'enfant et tout ce qui s'y rapporte. L'évolution de la grossesse L'accouchement : quand ? Comment ? L'allaitement : maternel ou artificiel ? Pages sur la contraception : utile après la grossesse ! Pages sur la prévention en général. Le forum un espace de convivialité pour parler aussi bien de l'attente de bébé que de sa présence. Pages spécifiques sur les sponsors, l'auteur, les copyright et les liens.
Bébé arrive !    
 
 -Le cycle menstruel
 -La spermatogénèse
 -La fécondation
 -Les examens
 

Mailez-moi pour tout commentaire ou suggestion.

 Le cycle menstruel féminin 

 Page mise à jour le 01-01-2003

 

Lorsque l'on parle du cycle menstruel féminin, on entend par là toutes les modifications qui se font au niveau de certains organes internes féminins, ovaires et utérus entre deux périodes de règles. Mais cela prend en compte également l'hypothalamus et l'hypophyse. Et tout ces éléments interfèrent...

Je vais ici tenter d'être la plus claire possible dans l'explication de ce mécanisme magique mais complexe qu'est le corps humain et qui à ce niveau permet de procréer.

Voici déjà un schéma récapitulatif :

Le cycle menstruel*

 

L'hypothalamus et l'hypophyse : 

Ce sont par eux que tout commence car l'hypophyse "commandé" par l'hypothalamus va permettre aux ovaires de "fabriquer" un ovocyte prêt à être fécondé.

L'hypothalamus entraîne la libération d'une hormone appelée GnRh ( Gonadotrophin-Releasing hormone) ou encore LHRH ( Luteinizing Hormone-Releasiog Hormone).

Cette hormone GnRh va faire comprendre à l'hypophyse qu'il doit se mettre en action et sécréter deux hormones différentes : La FSH ( Follicular Stimulating Hormone) et la LH ( Luteinising Hormone) qui vont agir sur l'ovaire.  

 

Les ovaires :

Les ovaires contiennent, depuis la vie embryonnaire, un stock de plusieurs milliers de follicules.

Sous l'effet des hormones sécrétées par l'hypophyse, l'ovaire va se "mettre en route" et plusieurs des follicules en réserve vont commencer à se développer (nous sommes au début d'un cycle).

Représentation schématique de l'évolution d'un follicule ovarien au cours d'un cycle menstruel.*

 

Il y a deux phases : une phase folliculaire et une phase lutéale. 

Durant la première phase, les ovocytes vont se développer mais un seul arrivera à terme de son développement, les autres dégénéreront. Ce sera le follicule de DE GRAAF (nom du premier médecin à l'avoir décrit).

Toujours durant cette phase, les follicules sécrètent une hormone, l'oestradiol. Cette hormone va petit à petit devenir plus abondante et aura deux actions :

1) Elle freine la libération de la FSH dont le taux baisse et entraîne l'involution des follicules à l'exception du plus résistant qui continue son évolution.

2) Elle entraîne, au delà d'un seuil, la libération brutale de LH (ainsi que de FSH) qui va elle entraîner l'ovulation. Cette brusque montée de LH provoque la rupture du follicule et la libération de l'ovule qui va être capté par la trompe ou il y aura fécondation ou non. Le follicule resté au niveau de l'ovaire se transforme en corps jaune. C'est une formation arrondie, de quelques centimètres de diamètre qui fait saillie au niveau de l'ovaire.

On arrive à ce moment là vers le 14ème jour du cycle à la deuxième phase qui est la phase lutéale :

Cette phase se définie par la présence du corps jaune qui sécrète en plus de l'oestradiol, de la progestérone.

Ces deux hormones oestradiol et progestérone ont une contrôle négatif sur l'hypophyse qui va baisser sa production de LH et FSH.

 

L'utérus :

Les hormones libérées pas les ovaires vont jouer sur l'utérus et lui permettre de se préparer à l'implantation de l'oeuf si il y a fécondation.

Evolution de l'endomètre au cours d'un cycle.*

L'oestradiol sécrétée lors des 14 premiers jours du cycles pendant la phase folliculaires va entraîner la prolifération des cellules de la muqueuse utérine, l'endomètre. L'épaisseur de celle-ci croît jusqu'au moment de l'ovulation.

Lors de la seconde phase, la phase lutéale, il y a sécrétion de progestérone. Cette hormone va stopper la croissance de l'endomètre. Les travées cellulaires qui le constituent deviennent sinueuses et se gorgent de produits sécrétoires. L'endomètre a un aspect de "dentelle" et est prêt pour l'implantation de l'oeuf.

Si l'ovule n'est pas fécondé, au bout de 14 jours, le corps jaune arrête de sécréter. Il  a une chute des hormones oestradiole et progestérone qui entraîne la desquamation de la muqueuse qui disparaît avec l'ovocyte non fécondé. Ce sont les règles.

Cette chute d'hormone provoque au niveau de l'hypothalamus une information lui signifiant qu'il faut recommencer un nouveau cycle.

Si il y a grossesse, la chute d'hormone n'a pas lieu. L'implantation de l'oeuf se fait : direction la rubrique grossesse pour connaître la suite des événements dans le détail.

* Schémas extraits du Guide pratique de gynécologie (édition France Loisir) et de l'Abrégé de Gynécologie (éditions Masson).

 

 

©opyrights Aller en haut de la page    Accueil  |  Conception  |  Grossesse  |  Accouchement  |  Allaitement  |  Contraception  |  Prévention  |  Forum  |  Divers    Aller en haut de la page