Présentation du site et accès à toutes les rubriques. La conception de l'enfant et tout ce qui s'y rapporte. L'évolution de la grossesse L'accouchement : quand ? Comment ? L'allaitement : maternel ou artificiel ? Pages sur la contraception : utile après la grossesse ! Pages sur la prévention en général. Le forum un espace de convivialité pour parler aussi bien de l'attente de bébé que de sa présence. Pages spécifiques sur les sponsors, l'auteur, les copyright et les liens.
Bébé arrive !
 

 L'allaitement:

 -Artificiel
 -Maternel
 -Physiologie
 -Positions
 -Petits "trucs"
 -Baisse de lait ?
 -Engorgement
 -Le sevrage
 -Le tire-lait
 -Conservation du lait maternel
 -Le lait artificiel
 

Mailez-moi pour tout commentaire ou suggestion.

 Petits "trucs" de l'allaitement maternel

 Page mise à jour le 01-08-2003

 

Il faut savoir que l'allaitement maternel n'est pas inné. En effet même si cela semble très facile de premier abord il y a toujours de petites difficultés d'où  l'origine de cette page.

 

La motivation :

Elle est essentielle pour un bon allaitement. Il vous faut partir de façon positive en vous disant que quoique dise votre entourage vous allez y arriver, vous aurez du bon lait et suffisamment de lait pour votre bébé !

Un mauvais lait, cela n'existe pas !

Pas assez de lait, cela n'existe pas non plus. Il y a toujours des façons d'y remédier si vous pensez ne pas avoir assez de lait.

C'est là messieurs que vous avez un rôle essentiel : soutenez votre femme dans son choix, ne la laissez pas fléchir si vous la sentez perturbée pas les remarques que l'on a pu lui faire sur son allaitement. Soyez confiants en elle et elle aura confiance en elle-même.

 

La position:

Une des premières choses auquelles il faut faire très attention est la position dans laquelle on s'installe et dans laquelle on installe bébé. Vous trouverez plus de précisions sur cette page du site.

 

La préparation du mamelon :

Il faut savoir que les crevasses sont essentiellement dues à un mauvais positionnement du bébé lors des tétées, un mauvaise façon de téter.

Toutefois il est possible de préparer ses bout de seins avant la naissance de bébé, pour cela il existe plusieurs méthodes :

- Vous pouvez utiliser  une crème hydratante pour hydrater la peau et laisser à l'air vos seins sous votre T-shirt pour les tanner. S'il vous est vraiment nécessaire de porter un soutien-gorge, utilisez un soutien gorge d'allaitement qui laissera vos bouts de sein à "l'air libre".

- Vous pouvez, un mois environ avant l'accouchement, tous les jours faire infuser un sachet de thé nature dans 10cc d'eau tiède, en imbiber deux bouts de coton et les mettre sur vos seins pendant 15 minutes chaque jour.

 

La mise au sein :

Ce n'est pas à vous à aller vers le bébé mais l'inverse. Votre bras tenant le bébé l'amènera rapidement vers le sein dès qu'il ouvre la bouche pour téter.

Afin qu'il ouvre la bouche vous soutiendrez votre sein avec la main sans le déformer et vous encouragerez votre bébé à ouvrir la bouche en effleurant ses lèvres avec votre mamelon.

Le bébé ne doit pas prendre uniquement le mamelon, il doit aussi prendre autant d'aréole qu'il lui est possible dans sa bouche. Ainsi, dans cette position le réflexe de succion se déclenche et il entraîne une élongation de l'aréole suffisante pour permettre aux gencives du bébé de comprimer les sinus lactifères. Le mamelon étant bien au fond de la bouche ne peut pas être meurtri par les gencives du bébé et ainsi cela évite les crevasses.

Bébé au sein*

 

La tétée :

Au début de la tétée le bébé aura des mouvements de succion rapide et peu ou pas de réflexe de déglutition. En effet, ces mouvements permettent de faire venir le lait.

Ensuite le lait arrive de façon importante et le bébé a des mouvements de succion amples, il déglutit à chaque succion. Après chaque déglutition le bébé a le temps de respirer et de faire des pauses.  

Lors d'une tétée le bébé est calme et détendu. Si ce n'est pas le cas vous pouvez l'enlever du sein et l'y remettre pour voir s'il désire toujours téter.

La fin de la tétée s'effectue dès que le bébé lâche le sein. Il vous indique ainsi qu'il en a terminé.

 

Les premières tétées:

A ce moment vous avez du colostrum et la montée de lait ne s'est pas encore faite. Afin qu'elle se fasse il est nécessaire de mettre votre bébé aux deux seins lors d'une tétée. Généralement on vous dit de le mettre dix minutes à un sein et dix minutes à l'autre. Ce sont ces tétées qui en stimulant le mamelon vont entraîner la montée de lait qui se fera dans les trois jours la plupart du temps.

C'est pour cette raison qu'il vous sera déconseillé de donner des biberons de complément car il ne sont pas nécessaires à ce stade et ralentissent la montée de lait. Sachez qu'une maman qui n'a pas de lait cela n'existe pas à l'exception de certaines pathologies que l'on connaît d'avance. 

Dès que la montée de lait s'est faite, vous ne mettrez votre bébé qu'à un seul sein à chaque tétée. Vous changerez de sein à chaque tétée.

Une tétée ne doit pas durer plus d'une demi-heure car le bébé se fatigue. S'il s'endort, tapotez-lui la joue ou les fesses gentiment pour le réveiller. Si malgré cela il s'endort, vous pouvez toujours le changer en lui nettoyant les fesses avec un peu d'eau froide et le remettre au sein. 

 

L'intervalle entre les tétées :

C'est un sujet dont vous entendrez souvent parler et sur lequel chacun aura son opinion... Dans les maternités, vous entendrez souvent qu'il faut attendre un minimum de deux heures et un maximum de quatre heures.

En pratique, ce sera à vous de voir comment vous voulez gérer et vivre cela.

Il faut toutefois savoir qu'un bébé est comme un adulte, s'il sait qu'il mangera dans une heure, il ne tétera pas beaucoup.

Je suis assez d'accord avec ce qui est dit dans les maternités pour le minimum de deux heures entre deux tétées et ceci pour deux raisons :

- Un bébé qui tête souvent a l'estomac constamment plein et cela peut lui donner mal au ventre, les fameuses coliques.

- Un intervalle de deux heures vous permet à vous d'avoir un minimum de temps pour vous reposer et vous occuper de vous, en gros cela vous permet d'avoir du temps pour vous et votre mari.

Mais cela ne veut pas dire qu'exceptionnellement bébé ne puisse pas demander parfois plus souvent à téter, notamment lors des phases de croissance, ou lors d'un dépaysement de bébé qui peut alors demander une tétée réconfort...

Si bébé tête très fréquemment, il vous est possible d'espacer peu à peu les tétées en le faisant patienter cinq puis dix... minutes en le berçant, le promenant... Petit à petit bébé apprendra à boire un peu plus pour tenir un peu plus longtemps entre ses tétées.

 

Le tire-lait : 

C'est un petit "truc" bien pratique mais à n'utiliser qu'une fois l'allaitement bien en place. En tirant votre lait, vous stimulez votre sein qui continuera donc à donner autant de lait qu'il en a l'habitude. Le fait de tirer son lait peut parfois être bien utile si vous avez besoin de faire garder votre bébé, le lait se garde au réfrigérateur plusieurs heures ou peut même être congelé (trois mois). De même la nuit, cela permet de partager les tâches avec votre mari et ainsi lui laisser de temps en temps le plaisir de se lever -;).

Cette méthode permet également de reprendre son travail sans pour autant arrêter d'allaiter, on trouve toujours quelques minutes et un coin tranquille pour tirer son lait.

Attention toutefois à ne pas en abuser afin que bébé ne s'habitue pas à la tétine.

 

Les crevasses :

Les crevasses apparaissent souvent du fait d'une mauvaise position du bébé ; du fait qu'il "tétone" les bouts de sein à la manière d'une tétine sans vraiment téter ou que lorsqu'il tête il ne prend que le bout de sein sans prendre l'aréole avec.

Lors des tétées pensez à ne pas trop faire durer la tétée et séchez  vos seins après celle-ci en les tamponnant doucement. Vous pourrez y mettre des crèmes telles le bépanthène, la castor equi, le lansinoh, le purelan ou encore de l'oligoderm. Toutes ces crèmes sont disponibles en pharmacie.

Si vous avez des crevasses : utilisez ces crèmes. Vous pouvez également faire varier la position du bébé pour qu'il sollicite moins la crevasse en mettant son corps sur votre épaule, en fait il tête le sein "par dessus".

Il existe également une sorte de bâtonnet chinois, le "moxa", qui est aussi très efficace. Disponible dans certaines pharmacies c'est un bâtonnet que l'on allume à un bout : il devient incandescent et dégage une forte chaleur. On approche alors ce bout incandescent du sein (sans le toucher) afin de sécher le bout de sein. Il faut savoir que cela a une très forte odeur mais que celle-ci n'est pas dangereuse.

Il existe aussi la méthode qui consiste à sécher les bouts de sein au soleil en laissant la poitrine au soleil (il faut qu'il fasse beau) : ne pas le faire trop longtemps, 5mn par jour pour ne pas attraper des coups de soleil.

Vous pouvez éventuellement utiliser des bouts de sein en silicone.

Ou encore, faire infuser un sachet de thé nature dans 10cc d'eau tiède, en imbiber deux bouts de coton et les mettre sur vos sein pendant 1 heure plusieurs fois par jour.

 

Les biberons de compléments :

Encore un sujet difficile pour les mamans qui ont décidées d'allaiter. En effet, en donnant un biberon de complément, on ne stimule pas le sein qui alors ne produit pas le lait qu'il faut pour bébé.

Généralement, il suffit, en cas de besoin, de faire téter bébé plus souvent. Vous aurez plus d'explications sur cette page du site.

Toutefois, il peut être parfois nécessaire pour bébé de prendre un biberon de complément car il ne prend pas assez de poids... Si le personnel médical insiste pour donner un biberon de complément à votre bébé malgré vos arguments, faites leur confiance. Vous pouvez éventuellement demander à le faire vous même ou à être là quand ils le feront. Pour ce biberon, demandez à ce qu'il lui soit donné à la seringue, à la tasse ou à la petite cuillère afin que bébé ne fasse pas de confusion entre le sein et la tétine.

Vous pouvez éventuellement tirer votre lait et le lui donner à la petite cuillère, à la tasse ou à la seringue. De cette façon votre sein sera stimulé et comprendra que bébé a besoin de plus de lait.

 

Remarques :

 1) L'allaitement maternel n'est le même pour un bébé qu'un allaitement au biberon car il doit tirer sur le sein afin "d'amener" le lait vers lui. Avec un biberon le lait "tombe" directement dans sa bouche, c'est pour cela que les enfants ont du mal à passer d'un allaitement à l'autre.

Si vous avez choisi de l'allaiter au sein, ne lui donnez pas trop de biberons car il ne comprendrait pas ce que l'on veut de lui. Tout au moins durant le premier mois de l'allaitement.

Rem : il existe des tétines spéciales pour les bébés qui ont l'habitude du sein, elles sont plus dures à la tétée et bébé est obligé de bien tirer dessus pour avoir du lait. Elles sont bien utiles pour des biberons occasionnels.

2) Il faut savoir que la tétée ne stimule pas seulement la montée de lait mais aussi la rétraction utérine. Votre utérus reprendra plus rapidement sa place si vous allaitez.

 *:Schéma provenant du livre "mémento obstétrique" de la collection Maloine

 

©opyrights Aller en haut de la page    Accueil  |  Conception  |  Grossesse  |  Accouchement  |  Allaitement  |  Contraception  |  Prévention  |  Forum  |  Divers    Aller en haut de la page